Connectez-vous S'inscrire
Corinne Girardot
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jean Pierre Nadir, PDG du site Easyvoyage.com met en évidence la distorsion entre le discours officiel et la réalité du marché touristique en France


Dans Challenges, Jean Pierre Nadir exprime ce que de nombreux acteurs du tourisme évoquent sur le terrain. La France est dotée d'un potentiel touristique indéniable mais les chiffres sur la fréquentation du pays n'ont rien à voir avec le chiffre d'affaire qu'on pourrait en attendre.



La comparaison avec les pays tels que l'Espagne ou l'Allemagne est édifiante. La France, pays de transit pour une part des voyageurs comptabilisés, ne génère qu'un faible panier moyen.
Plusieurs raisons sont évoquées dans l'article auxquelles on pourrait ajouter un manque de clarté sur les labels ou classifications de lieux touristiques, des tarifs difficiles à décrypter, etc. Mais l'absence de volonté politique est mise en avant et correspond à un sentiment général.

La communication pour le tourisme en France fait l'objet d'investissements (voir la campagne lors des JO 2012), mais pour autant il n'y a pas d'investissements en terme de sécurité, infrastructures ou soutien économique au secteur.

Lire l'article complet de Laurent Calixte sur Challenges http://www.challenges.fr/economie/20130820.CHA3143/non-la-france-n-est-pas-championne-du-monde-du-tourisme.html

Dernière minute : en date du 21/08/2013, il semblerait que le tourisme fasse partie des axes stratégiques du développement français d'ici à 10ans  http://hospitality-on.com/actualites/2013/08/21/le-president-hollande-evoque-le-tourisme-comme-atout/

Au sujet des outils de communication numérique sur le tourisme en France

La communication officielle passe par des sites adressés aux publics étrangers comme la plateforme rendezvousenfrance.com qui est déclinée dans de nombreuses langues http://www.rendezvousenfrance.com/?force=true et présente tous les hauts lieux du tourisme ainsi que les informations pratiques indispensables. A noter une vidéo qui donne envie !

D'autres sites accompagnent cette démarche comme http://gotofrancenow.com/ qui s'adresse au public anglais.

On y trouve une synthèse des lieux et événements dignes d'intérêt. Mais la qualité se loge dans le détail, sur le web, comme pour l'accueil d'un client....
Ainsi, Marseille cité européenne de la Culture n'est pas particulièrement mise en avant et le lien qui renvoie vers le site Marseille Provence 2013 renvoie sur la page française alors que le site existe en anglais http://www.mp2013.fr/?lang=en. L'événement est, de fait, sous exploité.

Dans un autre genre, l'événement de la "Frairie des petits ventres" à Limoges, ne donne aucun lien pour obtenir davantage d'information. Sur le site de l'Office de Tourisme où l'information existe en anglais, on trouve davantage de détails mais pas de renvoi vers de la vidéo ou tout élément incitatif.
Quant au site de la ville de Limoges, malheureusement, la version anglaise est restée sur l'événement de 2010 !
Se pose donc la question suivante : faut-il mettre en évidence un événement d'une journée, pour lequel l'information numérique est si pauvre ? Quel service est apporté au visiteur étranger et quelle attention est portée à ses interrogations ?

S'assurer d'une communication à la hauteur du luxe et du raffinement affiché pour nos sites et hébergements

Ne faudrait-il pas appliquer à la communication numérique les règles d'exigence et qualité que nos établissements de luxe s'imposent.

Si une partie de la communication sur notre tourisme est insuffisante, si elle ne reflète pas un esprit de service, si elle ne remplit que partiellement son rôle de génération de contacts et d'achats, elle conforte le touriste potentiel dans l'idée que nous traitons nos visiteurs avec désinvolture.

Une question de détail ? certes non.
La qualité de l'information fournie au visiteur étranger qui passe de longs moments à préparer son voyage ou se documenter sur le net peut participer à améliorer le panier moyen par la prise en compte de ses besoins : information pratique claire, capacité d'accueil dans sa langue, originalité de la proposition.
Ce n'est pas une question de moyens financiers, mais bien une vraie prise en compte de ce que le touriste étranger peut entrevoir de notre envie de l'accueillir !




Veille